COVID-19 |   LIVRAISON SANS CONTACT | FLEURS PLUS DE DÉTAILS ICI OU CONTACTEZ NOUS À INFO@LEFLEURISTE.COM
Semaine de Relâche

Semaine de Relâche

Friday, Jul 12, 2019 0 commentaire(s)

Pourquoi une semaine de relâche? Qui a inventé le concept?

Après avoir été professeur, directeur d’école, directeur général de la Commission des écoles catholiques de Québec, Fernand Paradis a été directeur général de la Fédération des Commissions scolaires du Québec et c’est là qu’il a créé la semaine de relâche!

Lorsqu’il était directeur général de la Commission des écoles catholiques de Québec, de 1975 à 1983, une étude avait été menée sur le taux d’absentéisme des élèves, mais aussi des professeurs.  Le résultat indiquait que la période de l’année scolaire où les gens étaient le plus absents se trouvait à la fin de février et au début de novembre.

M. Paradis a découvert qu’il existait en France un congé au printemps et à l’automne, permettant aux étudiants et au corps professoral de se reposer. C’est en 1976 qu’il soumet l’idée d’un congé printanier à la Commission des écoles catholiques du Québec. C’est seulement que trois ans plus tard que les syndicats, dont Fernand Paradis trouvait important d’avoir leur appui, acceptent l’idée du congé au printemps. Pour cela, il fallait cependant que le début des classes soit devancé d’une semaine pour conserver les 180 jours de classe et les 200 jours de travail pour les enseignants, car la loi sur l’Instruction publique stipulait, à l’époque, que les classes devaient débuter le lendemain de la fête du Travail.

La semaine de relâche devrait être rebaptisée la semaine de la complication familiale. Il y a juste les enfants qui ont relâche cette semaine-là. Les pauvres petits ont clairement besoin de repos trois mois après avoir eu leurs vacances de Noël parce qu’aller à l’école primaire, c’est dur. En plus, ils n’ont eu que neuf journées pédagogiques depuis le congé des fêtes.

L’ennui, c’est que nous, parents esseulés, devons nous démener pour trouver du temps de congé, sinon trouver des grands-parents dévoués. Malgré tous les efforts déployés, c’est inévitable, il faudra recourir à de fines ruses pour passer au travers cette semaine sans donner à vos tendres chérubins l’impression que vous regrettez le jour béni où ils sont entrés dans vos vies.

Laisser votre commentaire